ASSURANCE HABITATION : COMMENT ASSURER UNE DEPENDANCE ?

Qu’on soit propriétaire, locataire ou propriétaire-bailleur, la souscription à une assurance habitation est nécessaire. Celle-ci couvre de nombreux incidents pouvant survenir sur les logements, mais pas systématiquement sur les dépendances. Ainsi, pour protéger vos locaux placés à l’extérieur de votre habitation, et détachés de celle-ci : garage, abri à vélo, cave, atelier, remise…, il est nécessaire de souscrire à une assurance habitation dépendance. Assurer une dépendance n’est pas obligatoire, mais elle permet d’obtenir un dédommagement en cas de sinistre.

L’assurance habitation multirisques : assurance habitation dépendance

Au moment de signer un contrat, il faut rester vigilant pour comprendre quels éléments sont couverts par l’assurance. En général, la plupart des contrats d’assurance habitation multirisques ou MRH contient une clause relative aux dépendances, qui lesgarantit contre les risques les plus fondamentaux, tels que l’incendie, les tempêtes, les dégâts des eaux ou les catastrophes naturelles. Et, par extension, le contrat peut aussi comporter une assurance de responsabilité civile.

Comment ça se passe ?

En premier lieu, il est important de décrire toutes les dépendances concernées dans le contrat. Sachez que pour pouvoir assurer une dépendance, il faut qu’elle se situe à moins de 10 km de la résidence principale, et qu’elle ne soit ni à usage d’habitation ni à usage professionnel. Ce qui convient parfaitement aux agriculteurs qui possèdent un hangar ou un entrepôt éloigné de leur maison.

Ensuite, si l’assurance ne prend pas en charge les dépendances, il est nécessaire de souscrire à une extension de garantie spécifique. Au fait, les risques habituels sont toujours couverts, mais la couverture contre le vol doit faire l’objet d’une garantie complémentaire. Certes, en cas de sinistre, l’assureur peut ne pas prendre en charge le vol dans votre dépendance, s’il découvre que le local n’a pas été protégé convenablement (verrouillage, porte solide…).

Assurer une dépendance : ce qu’il faut noter

  • Les indemnités de biens qui se trouvent dans les dépendances sont plafonnées. Donc, il est plus judicieux de ne pas garder des objets couteux dans ces locaux, car ils ne sont pas forcément couverts par l’assurance. Par exemple, l’assurance d’un garage ne couvre pas nécessairement la voiture placée à l’intérieur.
  • Si une nouvelle dépendance a été construite dans votre lieu de résidence, ou si vous en avez démoli, vous devez le déclarer auprès de votre assureur. Ce dernier pourrait, rédiger un avenant au contrat, ou encore élargir les garanties de la formule d’assurance en cours. Autrement dit, la cotisation d’assurance peut être modifiée par la suite.
  • Pour bénéficier de la meilleure offre en matière d’assurance habitation dépendance, vous pouvez faire appel à un courtier, et il établira un comparatif pour vous.

L’assurance d’autres installations en dehors du lieu d’habitation

Assurer une dépendance revient à assurer les structures physiquement séparées du reste de la maison. Donc, il faut comprendre que les installations extérieures comme la piscine, la cour et le jardin ne sont pas intégrées dans l’assurance habitation dépendance.

En effet, pour que ces autres éléments de propriété, il faut souscrire à une assurance spécifique, comme : l’assurance piscine ou l’assurance jardin. L’assurance jardin couvre les végétaux qui peuvent être soumis à des dégradations, telles que les tempêtes ou les vandalismes. Pour ces cas, il est aussi important que la responsabilité civile fasse partie de la garantie.

Comment ça se passe ?

Pour que ces autres éléments puissent être assurés, certaines normes doivent être respectées. Par exemple, pour une assurance piscine, la piscine doit être de plein air, enterrée ou semi-enterrée, et sécurisée selon la législation qui est entrée en vigueur le 1er janvier 2006. Pour les jardins, les assureurs proposent différentes formules parmi lesquelles vous pouvez choisir la plus convenable.