3 bonnes raisons d investir dans un logement etudiant

Chaque rentrée universitaire, ce sont quelque un million d’étudiants qui cherchent un logement. Marché saturé, plus de demandes que d’offres, logements ne répondant pas aux normes… bref, c’est la galère pour un étudiant de trouver une résidence décente en peu de temps. Le malheur des uns fait le bonheur des autres comme on dit. Certains investisseurs ont flairé la bonne affaire et se tournent de plus en plus vers un investissement locatif en résidence étudiante, car les chiffres sont éloquents. Actuellement, les résidences étudiantes représentent 35 % du marché du logement étudiant. Bon plan ou gouffre financier ? En tout cas, voici des raisons d’acheter un logement étudiant.

L’assurance d’un loyer même en cas d’inoccupation

La crainte de tout investisseur immobilier est de voir leur acquisition vacante. Pourtant, si vous décidez d’acheter un logement étudiant, ce risque est quasiment nul. En effet, la gestion et l’exploitation de la résidence étudiante étant confiées à une société spécialisée pendant 9 ans, cette dernière devient le locataire. Ainsi, même si votre investissement n’affiche pas complet à la rentrée ou en cours d’année, vous touchez toujours les loyers. Au terme des 9 ans, vous pouvez soit revendre votre bien immobilier, soit renouveler le bail, soit récupérer votre bien.

Des avantages fiscaux considérables

L’État a mis en place un dispositif destiné aux investisseurs qui cherchent à acheter un logement étudiant. Nommé loi Censi-Bouvard, ce dispositif accorde des avantages fiscaux aux futurs propriétaires.

Loi Censi-Bouvard et réduction d’impôt

Cette disposition offre l’avantage de se voir réduit d’impôt d’un montant équivalent à 11 % de l’investissement HT, étalé sur 9 ans, avec un plafond maximum de 300 000 €.

Loi Censi-Bouvard et régime des amortissements

Elle permet de déduire la totalité des charges afférentes au bien (frais d’acquisition, droit d’enregistrement, commissions, les intérêts d’emprunt, les frais de gestion, les primes d’assurance), et d’amortir le bien (de 25 à 30 ans) et le mobilier (de 7 à 10 ans). En outre, l’investisseur peut récupérer la totalité de la TVA versée lors de l’acquisition.

Les conditions pour être éligibles à la loi Censi-Bouvard sont :

  • Acheter un logement neuf ou en cours d’achèvement
  • Acheter un logement meublé
  • Le logement doit être situé dans une résidence qui propose des services
  • La gestion du bien est confiée à une société spécialisée pendant au moins 9 ans
  • Les loyers versés au propriétaire entrent dans la catégorie BIC ou Bénéfices Industriels et commerciaux.

Un rendement locatif non négligeable et un financement préférentiel

Avec un taux d’occupation moyen de 90 % dans les villes universitaires, acheter un logement étudiant est de loin l’investissement le plus rentable.

Avec un investissement de l’ordre de 60 000 à 100 000 € dans les principales villes de France, et entre 140 000 à 250 000 €, le rendement brut est d’environ 7 % en province et 5 % à Paris. Quant au rendement net, il est de l’ordre de 4 à 5 % en province et 3 à 4 % dans la capitale.

Si votre investissement coute moins de 80 000 €, il vous sera plus facile de décrocher un financement bancaire.

Les villes étudiantes où il faut investir

Les grandes villes universitaires françaises sont intéressantes pour tout investisseur qui désire acheter un logement étudiant. Paris, Lille, Toulouse, Nantes, Strasbourg, Montpellier… se trouvent sur la tête d’affiche.

Pour trouver rapidement des offres dans ces villes, faire appel à un site spécialisé est recommandé. À Strasbourg par exemple, un appartement d’une pièce d’une surface comprise entre 18 m² et 27 m² peut être acquis dès 55 000 €.