Immobilier ancien, 2017 promet une petite hausse des taux

L’année 2017 débute avec une petite surprise. L’époque où les acquéreurs bénéficiaient d’un pouvoir d’achat boosté par la baisse des taux des crédits est désormais révolue. Depuis un mois les taux des crédits immobiliers ont commencé à grimper.

Les raisons de la hausse

D’après Meilleurtaux.com, actuellement les banques prêtent en moyenne hors assurance à 1,60 % sur vingt ans, contre 1,50 % en début octobre 2016. Et d’ici une quinzaine de jours, le taux atteindra les 1,70 % a confirmé un porte-parole du courtier en ligne. Certes la hausse est légère, mais il s’agit de la première hausse depuis un an et demi. Il y a deux facteurs qui expliquent cela : la politique commerciale des banques et la hausse des taux d’emprunts des États.

En effet, du côté des banques, les courtiers prévoyaient une remontée des taux dès que les objectifs commerciaux seraient atteints. Le retard pris par certaines banques sur leurs objectifs en novembre explique la baisse du taux durant ce mois. L’Observatoire du financement CSA/Crédit Logement a confirmé le 2 janvier 2017, la hausse des taux des prêts immobiliers. Ainsi, le taux d’intérêt pour financer l’achat d’un bien immobilier ancien est de 1,34 %.

La demande va-t-elle diminuer ?

La hausse reste significativement faible, ce qui ne devrait pas gêner les emprunteurs concernant leur demande de prêt sur l’immobilier. « La faiblesse des taux soutient toujours la demande. La baisse intervenue depuis 2015, soit 0,86 % est équivalente à une diminution des prix des logements de 7,5 % et de 24 % depuis décembre 2011 » précise l’Observatoire.

L’Observatoire a aussi affirmé que « la répercussion des variations des taux obligatoires sur les taux de crédits immobiliers n’a jamais été intégrale… en général, les taux de crédits immobiliers ne répercutent guère plus que le tiers de la hausse du coût des ressources obligataires. D’autant que la stratégie de refinancement des banques par la BCE n’est pas remise en question. » Il n’y a donc pas de risque que le marché ne s’effondre du jour au lendemain. De plus, les banques sont conscientes qu’elles doivent limiter la hausse des taux en particulier en période d’année électorale. De bonnes conditions qui profitent aux jeunes emprunteurs. Et pour les jeunes acheteurs la baisse concernant les crédits sur vingt ans a atteint les 1 %. Une aubaine pour ceux qui désirent acheter un appartement à Bordeaux où à Lille ou encore aller vivre à Nice.

Les taux pour 2017

Durant des communiqués le 2 et le 3 janvier 2017, les courtiers de Vousfinancer.com et Meilleurtaux.com informent que les barèmes des banques pour ce mois de janvier prévoient une hausse de 0,05 à 0,30 %, d’une progression moyenne approchant les 0,10 %.

Quant au reste de l’année, Sandrine Allonier directrice des relations banques du courtier Vousfinancer a rapporté : « Nous anticipons une remontée des taux des crédits comprises entre 0,30 point et 0,50 point dans le courant de l’année 2017, soit des taux compris entre 1,80 % et 2 % sur vingt ans ». Ce qui pourrait se traduire par une baisse des pouvoirs d’achat des emprunteurs.